Publicités

MEN'S SPRING/SUMMER 2019 PARIS FASHION WEEK

20/06/2018 – 24/06/2018

J’ai eu vraiment du mal à écrire cet article, à travailler sur ces photos, à réaliser que tout ça n’est plus juste un rêve, que je me suis bien rendu à la fashion week de Paris, mon appareil photo à la main. Je sentais que je m’aventurai dans quelque chose de complètement différent, de complètement fou. Je ne me suis pas vraiment posé de question (pour une fois) et je me suis lancé. Dans ce genre de situation, la clé c’est d’oser.
J’ai tant appris, j’ai tant découvert pendant cette semaine que je l’ai ressenti comme un mois entier. Ce métier de streetstyle photographer, comme les magazines aiment l’appeler, est bien plus complexe que je l’avais imaginé. D’un point de vue physique bien sûr, mais surtout mental. Ça tourne à l’obsession : on regarde photo, on mange photo, on dort photo, on vit photo. C’est éprouvant, mais si passionnant…

Je me souviens de mon état après cette semaine haute en émotion ; j’étais complètement sonné, dans ma bulle. C’était comme si j’avais trouvé ma voie, quelque chose qui me rendait profondément heureux. J’avais l’impression que les gens me prenaient au sérieux, me faisaient confiance, croyaient en moi. C’était comme si tout coulait de source ; j’étais un gamin de 16 ans avec un appareil photo en main en pleine fashion week et alors ? ça n’avait l’air de choquer personne. Et ça me plaisait.
J’avais en fait l’impression que c’était le début de quelque chose de majeur dans ma vie. J’ai rencontré durant cette semaine des gens exceptionnels. Mannequins, photographes, rédacteurs, avaient tous été adorables avec moi cette saison : un coup de chance comme on en voit peu… C’est pour cette raison que j’aimerais tous les remercier ici. C’est en partie pour et grace à eux que je fais tout ça. Agnes B, Balmain, Dior, Vuitton, McQueen, Paul Smith, Dunhill, Kenzo et tant d’autres : je vous laisse avec les clichés d’une semaine qui sera probablement l’une des plus marquantes de ma vie.

I struggled a lot while writing this, while working on these photos, while realising this wasn’t just a dream anymore, that I really went to Paris Fashion Week camera in hand. I felt like I was venturing myself in something completely different, in something completely crazy. I didn’t really think about anything and just went for it. In these kind of situations, the key is to act bold.
I learned so much, I discovered so much this week that it felt like an entire month. This job of streetstyle photographer as the magazines like to call is far more complex and exhausting than I thought it would be. Physically of course, but also mentally. Its becomes an obsession : you look photo, you eat photo, you sleep photo, you live photo. It’s demanding but so passionating…

I remember my state of mind after this week rich in emotion ; I was completely out of this world, in a bubble. It was like I had found my path, something that truly ment something and made me happy. I felt like people were taking me seriously, trusted me, believed in me. Everything flowed naturally. I was a 16 year old kid with a camera in the middle of fashion week, and so what ? It didn’t seem to shock or bother anyone. And liked that a lot.
I felt like it was actually the beginning of something major in my life. I met so many incredible people. Models, photographers, editors had been adorable with me this whole season : a stroke of good fortune really rare these days… Therefore I really want to thank them all here ; it’s partly for and thanks to them that I am doing this. Agnes B, Balmain, Dior, Vuitton, McQueen, Paul Smith, Dunhill, Kenzo and so many others : here are the photos of what might be the the most memorable week of my life. 

hystan

DAY 1

DAY 2

DAY 3

DAY 4

DAY 5

error: Content is protected !!